lundi 12 janvier 2009

Schéhérazade

Suivant une consigne de Kozlika

Violence, angoisse, mort annoncée.
Étrangeté dans l'ombre, une apparition soyeuse.
Comment cette voix ose-telle s'affirmer devant la force ?
Elle continue ses arabesques lentes, douceur de loukoum, circonvolutions du serpent charmé, charmeur.
L'autre voix succombe, et vibre bientôt à l'unisson.
Passion.

La mort s'est éloignée, une fois encore...

3 commentaires:

zelda a dit…

Je réentends la musique à te lire ...

presque toujours a dit…

Suis rassurée de ne pas avoir été la seule à avoir entendu la mort... Un merci égoïste ;)

En quête ... de quoi ? a dit…

Zelda :
C'est toi qui m'a donné envie ;-)

Presque toujours
Bienvenue ici. J'ai entendu de la violence. La mort est venue avec Schéhérazade .